QUELQUES PRIX…

Membre de l’Association des Ecrivains Bretons, j’écris des polars, des poèmes et des nouvelles. 

Ecrire a toujours été une passion dévorante, comme un feu qui brûle et une source qui coule dans mon esprit.

J’ai participé à de nombreux concours littéraires, ce qui est la forme la plus aboutie pour confronter ses oeuvres à celles des autres. Tout a réellement commencé en 2002 lorsque j’ai reçu le Prix de la Nouvelle du 20ème arrondissement de Paris. Mon premier Prix, partagé avec d’autres auteurs dans un recueil de douze nouvelles. Le Président du Jury était Gérard Mordillat. Ensuite, il y a eu en 2004, le Concours International Littéraire des Arts et Lettres de France où j’ai eu la Troisième mention pour mon roman « CHASSE GARDEE »… qui est devenu en 2007 « LA REVANCHE DES MALINOIS », publié aux Editions Le Manuscrit. Ce livre a été finaliste pour le Prix du Premier Roman, organisé par ma maison d’éditions. Que voulez-vous, il est arrivé dixième alors que les six premiers étaient récompensés…

Puis en 2016, l’année de la sortie d’IZYA’, j’ai eu le Premier Prix catégorie Littérature pour la « Bataille des Dix Mots », pendant la Semaine de la Francophonie organisée par le Ministère de la Culture.

Je vous propose le poème acrostiche qui a remporté tous les suffrages :

  « UNE HISTOIRE D’AMOUR »

L orsque tout devient plus incertain,

A u-delà des moments opportuns,

L es images s’entremêlent dans les esprits.

A l’énoncé de nos douces rêveries,

N ous devinerons le tap-tap peinturluré

G agnant à travers la blanche poudrerie

U n sommet de la grande montagne.

E st-il fada, le chauffeur ?

F ait-il cela par amour ou par bravoure ?

R arement, il a affronté une drache

A vec autant d’énergie et de bonheur.

N éanmoins, le vigousse bonhomme

C omplète sa certitude par un élan du coeur,

A vec une pensée de plus pour le dépanneur.

I l se souvient de l’odeur chaude du ristrette,

S urtout du parfum de cette femme au regard si peu chafouin.

E spérant la revoir au petit commerce,

V olontiers, il lui parlera

O u mieux, lui déclarera sa flamme.

U ne histoire d’amour s’annonce

S ur fond de lumerottes tamisées.

S ouvent, il pense à elle et à son père,

A ce champagné influent qui viendra à sa rencontre.

L orsqu’il verra la fille sur les marches,

U n grand trouble s’emparera de lui

E t brûlera son âme de morsures infinies.©

 

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s